mercredi 11 mars 2015

Encadrement des minimes sous le soleil

Ce mercredi après-midi, j'ai effectué ma traditionnelle sortie d'encadrement des minimes tout en effectuant ma propre sortie de récupération. L'année dernière, quand j'encadrais les sorties des cadets, je profitais des séances pour effectuer moi-aussi du travail spécifique car leur niveau était proche du mien; Avec les minimes je préfère utiliser ces sorties pour faire de la récupération, les journées du mardi et du jeudi étant consacrées aux exercices spécifiques.


En me rendant au club en compagnie d'Olivier, on a eu le droit à une scène peu banale : une voiture qui remontait un sens interdit s'est mise en travers de la route. On a pensé qu'elle voulait faire demi-tour mais en réalité elle voulait juste aller au McDrive sans faire le tour ... c'était 13h45, la personne au volant devait vraiment être affamée pour prendre autant de risques !

Cette semaine, le groupe des minimes a été scindé en deux : il y avait de trop grosses différences entre les plus forts et les plus faibles, ce qui posait des problèmes de sécurité. Quand des enfants sont étalés sur plusieurs centaines de mètres, même avec plusieurs éducateurs, il est compliqué d'assurer la sécurité de chacun vis à vis des autres usagers de la route. Le groupe été scindé en plus petits groupes. Avec Sébastien, nous avons pris sous nos ailes 3 des enfants ayant un niveau particulièrement homogène. C'était bien plus sécurisant et je pense que même pour eux le fait de ne pas se sentir comme les boulets du groupe ou à l'inverse de ne pas devoir attendre leur permet de mieux se sentir et de mieux progresser.


On a commencé notre séance par un travail de prise de relais sur la piste cyclable menant au Parc de Miribel. On a enchaîné par deux montées au seuil : ils ont produit un effort très régulier, l'exercice a été parfaitement réalisé. De retour au vélodrome, ils ont testé leurs vélos de piste pour en ajuster les réglages : à cet âge ils grandissent et les réglages changent régulièrement.


J'ai terminé ma séance dans les Monts d'Or, sans forcer car c'était une sortie de récupération, mais en rallongeant un peu pour aller récupérer ma voiture au garage. Ma voiture roule nettement moins que mes vélos mais que son entretien me coûte nettement plus cher : sur mon moteur humain, je n'ai pas de filtres à changer, d'huile à vidanger ... et le contrôle technique annuel ne coûte qu'un euro, le reste étant pris en charge par les impôts versés à la sécurité sociale.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire