mercredi 18 mars 2015

Encadrement des minimes

Ce mercredi après-midi, j'ai poursuivi ma semaine de récupération active en encadrant l'entraînement des minimes du Lyon Sprint Evolution. Je suis parti de chez moi, je suis passé au point de rendez-vous habituel avec Olivier mais il n'y était pas ... j'ai donc rejoint en solitaire le vélodrome de la Tête d'Or pour récupérer le groupe que j'avais à diriger.

Cette semaine, j'ai pris les commandes du groupe puisque le chef de file habituel était absent. Nous avons d'abord remonté les quais de Saône (après avoir traversé l'interminable tunnel sous la croix-rousse) en compagnie du groupe des minimes faisant de la compétition. Les deux groupes se sont séparés, Sébastien ayant filé avec les jeunes compétiteurs en haut de la montée de Sathonay Village, pendant que mon groupe réparait une crevaison.

On a ensuite rejoint un petit circuit qu'on a effectué à deux reprises : lors du premier tour, effectué comme un repérage, j'ai expliqué à ces futurs compétiteurs les 3 choses sur lesquelles ils devaient se concentrer. Je leur ai dit de bien regarder le vent (son sens et sa force), de bien regarder l'état de la route (les graviers, les trous, ...) et de réfléchir au choix de leur braquet. Le second tour, ils devaient le faire en se livrant bataille comme s'ils étaient en course ... cependant, je leur ai bien rappelé que les routes étaient ouvertes à la circulation et qu'ils devaient rester vigilant car je voulais tous les ramener en bonne santé. La sécurité, c'est le plus important.

Malheureusement, une chute s'est produite à l'arrière du groupe. Un seul homme à terre, sans blessure pour lui mais avec une casse sur sa monture. Sa selle n'a visiblement pas aimé cette nouvelle chute, l'homme et sa machine étant coutumiers du fait, la selle a décidé que cette fois c'était trop et qu'elle mettait fin à ses jours. On a perdu du temps pour réparer, j'ai décidé de maintenir l'exercice mais en coupant une partie du tracé ... et sans cet enfant, resté avec un parent accompagnateur pour réparer sa selle avec de la ficelle d'agriculteur.

Une fois l'exercice terminé, on est tous rentré au vélodrome sans encombre. J'ai ensuite rejoint mon domicile sans forcer, comme ça a été le cas toute la sortie. Par 20°, sous un grand soleil et sans vent, ça a été royal ! En revanche, avec 5 voitures ayant utilisé leur klaxon dans la sortie, cette sortie a été la plus bruyante enregistrée ... le record depuis le début de l'année n'était que de 3 avertissements sonores au cours d'une même sortie. Avec le retour du printemps et des beaux jours, les oiseaux se mettent à piailler dans tous les fourrés ... je suppose que les voitures se sentent obligées de faire de même.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire